Heron nest in Vankleekhill

Greetings all,

We have been looking for great blue heron nests in Prescott-Russell. After great searching we found one in Vankleekhill! We got our info from the bird community here and they sure gave us the right directions. We asked permisioin from the farmer to go on his land and sure enough this is what we saw. I think Lynne misses running after her polar bears and the migrating/nesting birds that photographing in the wild Prescott-Russell is filling that void!


As for the farm we did our own bails last week! It was so much work. I now understand why people say framers know what hard work is! Lifting all those bail on the back of the tractor then to place them in the barn was tough work. I also drove which gave me a little brake (thank goodness). I have a new appreciation for farmers! What a great experience.

This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , , .

2 Comments

  1. Gilles Chartrand July 11, 2012 at 9:28 pm #

    Bonjour Nadine., bonjour Lynne.
    Bienvenues dans le monde des Fermiers. J’en connais quelque chose ayant été élevé sur une petite ferme de 303 acres et d’une longueur de plus d’un mille, oui mille mais non pas kilomètre.Mes 7 frères et moi devions nous lever vers 6h00 le matin pour aller chercher les vaches quelque part dans le….. champ. Il fallait les trouver et les mener à l’étable pour la traite….à la mains car c’était avant la période des trayeuses. Aussi, c’était AVANT la période des bailleuses donc c’était du foin ”lousse” qui était chargé sur la ”wagon” avec un chargeur à foin et quelques fois avec des nids de taons, de guêpes ou d’abeilles qui avaient été ramassés par le rateau. Plus tard nous avons été gâtés avec l’arrivée d’un tracteur 1952 Fordson, un moulin à foin tiré par le tracteur et UNE BAILLEUSE. Wow !!! C’était le grand progrès. Également la trayeuse mécanique fit son entrée er ce fut tout un évenement. Les semences, la récolte de foin, la récolte d’avoine, la récolte de blé d’inde et le ”battage au moulin” faisient parties de notre vie et pour nous c’était tout naturel. En plus, nous devions marcher TROIS (3) milles matin et soir pur aller et revenir de l’école. Cela aussi c’était du ”sport”. Il n’est donc pas surprenant que tous soient encore en bonne ”forme” même si notre jeunesse est maintenant assez loin derrière nous. Tous ces beaux souvenirs sont inoubliables et nous sommes tous fiers de dire bien haut que nous sommes des enfants de FERMIERS. À mon avis, c’est l’un des plus beaux mériers
    ( à part bien entendu de s’occuper d’un Musée……) Salut Nadine et Lynne et profitez de tous ces beaux moments en pleine nature. Amitiés à vous deux, Gilles Chartrand.

  2. Leonne July 16, 2012 at 9:39 am #

    Very cool. Kind of reminds me of our experience in Nunavut, chasing the snowy owl nests. It does appear a little safer this time!
    Thanks for the entertaining blogs.